VIOLENCES CONJUGALES



CONSTAT

                                   
Les causes des violences conjugales


 

Tout d'abord, depuis les années 70, nous vivons dans une société patriarcale : l’apprentissage est sexué, les  garçons s'identifient au rôle de l'homme, de la force et de la domination, à cause de l'éducation qu'ils ont reçue. En effet, dès la petite enfance, les garçons sont orientés vers des comportements d'affirmation de soi, d'agressivité. Les filles sont, elles, préparées à avoir un caractère souple, à éviter les conflits. Ces variations préparent donc les rôles d'agresseur et de victime. De plus, la société prépare les garçons à avoir un rôle dominant, elle lui apprend à exercer ce «privilège» à travers la force et la violence.        

        Une autre théorie quant aux causes de la violence conjugale est l'apprentissage social : c'est-à-dire que souvent, un enfant qui naît dans une famille où la violence conjugale est présente, est d'emblée pris dans un réseau de relations malsaines qui peuvent à l'avenir jouer sur sa manière d'être. Dans cette perspective, on suppose que les hommes violents à l'égard de leur compagne reproduisent la violence observée dans leur propre famille.
      

        En effet, nous pouvons constater que les hommes violents n'ont pas reçu, pour la plupart, une éducation "stable". La majorité d'entre eux décrivent leur père comme froid, distant, brutal. Ils ont d'ailleurs souvent connu l'humiliation, le malaise, la honte dans leur enfance. Ayant alors le sentiment d'être atteints dans leur intimité, d'être vulnérables, ils ripostent par la violence qui conjure ainsi un sentiment d'infériorité. La mère est également un des éléments clefs dans l'évolution de la personnalité de l'enfant: les hommes violents la décrivent souvent comme chaleureuse et distante à la fois. Certains hommes ayant eu un sentiment de frustration, d'abandon, de peur, de rage suite à ces changements de caractères, sont devenus violents, ces sentiments restant ancrés. 

          La violence envers les femmes est donc aussi un véritable problème de société, puisque le rapport de domination de l'homme sur la femme est souvent considéré comme normal. De plus, des antécédents familiaux et une éducation "lacunaire" peuvent être à l'origine de la violence au sein du couple.